Aurores boréales explications – Jean-Baptiste Chauvin Photographe

De récents voyages m’ont amené à visiter des pays du nord de l’hémisphère où j’ai eu la chance d’observer dans de très belles conditions, des aurores boréales. Voici un petit article qui présente quelques explications et points de détails au sujet de ces phénomènes célestes remarquables.

 

AURORES BORÉALES EXPLICATIONS

Les aurores polaires sont appelées “aurores boréales” dans l’hémisphère nord et “aurores australes” dans l’hémisphère sud. Elles se manifestent lorsque des particules émises par le soleil (notamment des électrons chargés en énergie) pénètrent dans l’atmosphère terrestre. Ces particules solaires excitent des molécules de l’atmosphère, qui libèrent de l’énergie sous forme de lumière.

Le seul accès possible pour ces particules se faisant au niveau des pôles, les aurores polaires ne sont en général visibles qu’autour de ce qu’on appelle : la zone aurorale. Cette zone se forme sur un cercle situé autour des pôles magnétiques dont le rayon varie de 1000 à 2000km. Plus la tempête solaire est puissante, plus la zone aurorale est large.

Des aurores boréales ont été observées en France en 2015. Ce phénomène arrive environ tous les 11 ans et se répète avec les cycles solaires.

Pour information, les aurores boréales ne sont pas un phénomène particulier à la Terre. Les autres planètes telles que Vénus, Mars, Mercure, Uranus, Jupiter, Saturne et Neptune peuvent elles aussi se constituer une aurore polaire, grâce à leur atmosphère et leur champ magnétique qui les composent.

 

PÔLES MAGNÉTIQUES

Les pôles magnétiques se situent à proximité des pôles géographiques mais se déplacent en permanence. Pour vous donner une idée, le pôle nord magnétique est situé aujourd’hui à 673km du pôle nord géographique et se déplace à une vitesse de 150 mètres par jour.

La cause du déplacement vient du centre de notre planète. Les différents noyaux qui la composent sont principalement constitués de fer. La matière fluide en mouvement sous la croûte terrestre est à l’origine du déplacement des pôles.

 

 

COULEURS ET FORMES

Comme en fonction de l’altitude les concentrations en gaz présentes dans l’atmosphère changent, les couleurs des aurores polaires changent aussi.

La couleur majoritairement observée est le vert. Cette couleur est créée par l’agitation moléculaire de l’oxygène qui libèrent de l’énergie sous forme de lumière verte, à une altitude d’environ 100km. Le violet fréquemment observé (tirant parfois sur le rouge), se produit à des altitudes bien supérieures pouvant aller au delà de 1000km. Cette lumière violette se créée grâce à l’agitation des molécules d’azote.

La représentation d’une aurore polaire la plus courante est celle d’un arc courbé et statique. Les aurores se présentent aussi parfois sous forme de longues trainées aux belles courbures, de couronnes mouvantes ou de longs rideaux.

Ces formes sont principalement fonction de la taille, densité et vitesse du nuage de particules soufflé par le soleil ainsi que des lignes de force du champ magnétique terrestre.

 

 

QUAND, OÙ, COMMENT LES OBSERVER ?

 

 – QUAND –

Lorsqu’il fait nuit noir. Choisissez donc pour l’hémisphère nord, la période hivernale qui offre de longues nuits. Choisissez votre voyage en période de nouvelle lune. Sans lune, le ciel nocturne est plus sombre et les aurores brillent de leur plus belle intensité. Bien sûr, choisissez une nuit avec une bonne prévision météorologique et un ciel bien dégagé.

 

 – OÙ –

Des aurores polaires ont été vues en France, à Singapour, à Hawai… Ces faits restent cependant exceptionnels et pour avoir de réelles chances d’en apercevoir, il faudra viser plutôt l’Islande, la Norvège, la Laponie ou le Canada.

 

 – COMMENT –

Des aurores polaires de forte intensité offriront de très belles couleurs à l’oeil nu. L’immensité du ciel et la gigantesque taille des aurores rendent ces phénomènes spectaculaires. Toutefois, pour les aurores de plus faible intensité, vous risquez de ne voir qu’un léger voile blanchâtre dans le ciel. Les couleurs n’apparaîtront qu’avec un appareil photo réglé en longue exposition (quelques conseils à ce sujet). Il risque de faire froid, habillez vous chaudement!

 

QUELQUES CHIFFRES – AURORES BORÉALES EXPLICATIONS

3 000 000 km/h – C’est la vitesse à laquelle peuvent nous parvenir les vents solaires donnant naissance aux aurores.

2003 – Des aurores ont été observées partout en Europe jusqu’en Espagne.

1616 – Galilée est le premier à employer le terme “aurore boréale”.

100 km – Altitude moyenne des aurores polaires vertes.

400 km – Altitude moyenne des aurores polaires violettes.

11 ans – Nombre d’années entre chaque pic important d’activité solaire.

9 kp – C’est l’indice de mesure maximum pour exprimer la magnitude des tempêtes géomagnétiques.

LES AURORES AUSTRALES

Les aurores australes de l’hémisphère sud sont bien moins souvent évoquées pour la simple raison qu’il y a très peu de terre habitées sous la zone aurorale de cet hémisphère.

Pour les observer, il faut voyager en Antarctique. Avec un peu de chance vous pourrez tout de même en apercevoir au sud de la Patagonie, de la Nouvelle-Zélande et de la Tasmanie.

 

L’article vous à plu? Si vous souhaitez en connaître d’avantage, voici un site ultra-complet et très intéressant au sujet des aurores polaires. Merci pour votre visite!

Aurores boréales explications – Jean-Baptiste Chauvin Photographe

 

 

#auroresborealesexplications #auroresborealescestquoi #questcequneauroreboreale