Avion abandonné Islande – Jean-Baptiste Chauvin Photographe

Avion abandonné islande, épave avion islande, avion plage islande, voyage islande, jean-Baptiste Chauvin photographe, www.studioart-photographe.fr

 

Photographe de voyage, récemment rentré d’un séjour en Islande, j’ai été l’heureux spectateurs d’impressionnants paysages. Pour découvrir l’ensemble de photos réalisées au cour de ce voyage, je vous invite à lire mon article voyage en Islande.

L’histoire du Triangle des Bermudes est sans doute familière à tous. Cependant peu connaissent l’histoire mystérieuse qui plane au dessus d’une région du sud de l’Islande. Des centaines de carcasses d’avions y reposent depuis le siècle dernier. Un endroit si particulier qu’il est surnommé le cimetière des avions. Je vous livre dans cet article une photo exceptionnelle d’un de ces avions, réalisée au cour de ce voyage.

 

Avion abandonné islande, épave avion islande, avion plage islande, voyage islande, jean-Baptiste Chauvin photographe, www.studioart-photographe.fr

BEAUCOUP D’ÉPAVES SUR L’ÎLE

L’Islande porte également le nom de triangle des Bermudes de l’aviation militaire américaine. Selon des archives militaires publiques, l’aviation militaire a subi 358 accidents en Islande entre 1941 et 1973. Ce nombre très impressionnant équivaut environ à un crash chaque mois durant cette période. L’île recense un nombre de crash d’avions américains plus élevé que nulle part ailleurs.

La météo est dans la plupart des cas responsable de ces accidents. En effet, l’Islande dispose de caractéristiques météorologiques parmi les plus chaotiques de la planète et la météo y change plus rapidement que partout ailleurs. L’île peut être frappée de tempêtes soudaines qui rendent certains vols dangereux. En altitude, les chutes brutales de températures et des pluies verglaçantes peuvent provoquer la chute d’un avion.

A la grande joie des touristes, de nombreuses épaves en tout genre sont visibles sur l’île (avion, véhicules agricoles, bateaux, voitures…). Habitué à ne rien jeter, l’Islande ne se débarrasse pas de ces épaves et trouvent toujours un nouvel usage aux objets et matériaux abîmés. L’épave d’avion présentée dans cet article est par exemple utilisée comme bergerie pour des chevaux islandais par temps de grand froid.

 

UNE EPAVE AU NORD

Avant notre départ en Islande, nous avions repéré 2 épaves d’avions que je souhaitais photographier. Une épave au sud de l’île facilement accessible et très largement connue des touristes puis une seconde au nord, en bien meilleur état et méconnue des touristes. Cherchant à offrir le meilleur à mes photos, nous avons naturellement préféré nous diriger vers l’épave du nord au coût d’un détour de quelques centaines de kilomètres. Ce long trajet sur des routes désertes, nous plongeait dans un univers à la fois fascinant et inquiétant, si petit et si seul face à l’immensité et l’hostilité du monde qui nous entourait.

Après avoir traversé des montagnes enneigées et d’épais brouillards pendant de longues heures, nous arrivons enfin dans une petite ville, non mécontent de retrouver la civilisation. L’épave n’est pas loin mais nous ne savons pas précisément où elle se trouve. Nous ouvrons l’oeil dans notre voiture pour trouver le lieu du crash mais la nuit tombe rapidement et nous devons remettre au lendemain nos recherches.

La photo que je souhaite faire de l’épave doit s’effectuer de nuit. J’explique donc à Vika que nous allons devoir attendre toute la journée du lendemain dans ce petit village perdu où presque aucun touriste ne s’aventure. Le jour suivant nous trouvons l’épave située sur le terrain d’un fermier à qui nous demandons la permission de traverser sa propriété. Visiblement fatigué de l’affluence de touristes sur son terrain, le fermier fini par accepter de nous laisser passer. Avant de partir il nous prévient de la présence de chevaux aux caractères très curieux, qui viendront sûrement jusqu’à nous. Nous faisons donc un premier repérage et décidons de revenir à la nuit tombée pour effectuer la photo souhaitée.

De retour en soirée près de l’avion, les chevaux ne nous lâchent pas d’une semelle, rendant la réalisation de la photo plus compliquée que prévue. L’image enregistre la scène pendant 2 minutes (une « longue exposition » en photographie). Je dois donc, sous les rires de Vika, tenter de faire fuir les chevaux qui reviennent régulièrement à la charge.

Voici ci-dessous la photo réalisée ce soir là. Si votre oeil est bon, vous y devinerez quelques silhouettes de nos amis chevaux…

Avion abandonné islande, épave avion islande, avion plage islande, voyage islande, jean-Baptiste Chauvin photographe, www.studioart-photographe.fr

 

Je glisse en fin d’article quelques photos supplémentaires de cette épave fantôme. Elle est bon état de conservation étant donné les conditions météorologiques de l’Islande. A noter que les américains ont récupérés tous ce qui pouvait être réutilisé (moteurs, électronique…). Les ailes ont étés récupérés par un Islandais pour les présenter dans un musée et quelques morceaux provenant du crash ont été utilisés pour baliser le terrain du fermier.

 

UN EPAVE AU SUD – AVION ABANDONNÉ ISLANDE

Nous poursuivons notre voyage dans le sud de l’île. Après quelques jours, nous arrivons à proximité de l’endroit où se trouve cette seconde épave. Soudain, un parking apparaît sur le bord de la route au milieu de nul part. Nous sommes étonnés de voir un si grand parking isolé seul au milieu d’une plaine. Nous comprenons rapidement qu’il s’agit du parking de stationnement des visiteurs de l’épave de la plage de Sólheimasandur et que 1 heure de marche est nécessaire pour atteindre l’épave que s’empressent de rejoindre des dizaines de touristes. Surpris de tout ce monde et privilégiant les coins de faible affluence depuis le début de notre voyage, nous décidons de ne pas nous attarder et reprenons la route.

Nous apprenons plus tard que suite à un clip de Justin Bieber où il apparait faisant du skate-board sur la carlingue de l’avion, les images visionnées par des centaines de millions de personnes ont offert un coup de publicité fantastique à cette épave qui figure aujourd’hui parmi un des lieux touristiques les plus visités de l’Islande où nombreux touristes affrontent le froid pour voir et prendre en photo cette exceptionnelle scène post-apocalyptique.

La chute de cette avion serait due à une averse de pluies verglaçantes, Ces averses d’eau à l’état liquide se transforment instantanément en glace lorsqu’elle touchent l’appareil. Cette glace compacte vient se coller sur l’aéronef et le rends plus lourd. Elle peut bloquer le fonctionnement de certains appareils et aussi déformer le profil de ses ailes provoquant la chute de l’avion. Voici un aperçu au sol des conséquences de ces pluies:

Avion abandonné islande, épave avion islande, avion plage islande, voyage islande, jean-Baptiste Chauvin photographe, www.studioart-photographe.fr

 

Voici 2 photos de l’épave (dont je ne suis pas l’auteur). La première image est l’avion tel qu’il est aujourd’hui. La seconde est l’avion le jour du crash (21 novembre 1973) pris en photo pour les secours à leur arrivée.

Avion abandonné islande, épave avion islande, avion plage islande, voyage islande, jean-Baptiste Chauvin photographe, www.studioart-photographe.fr

 

UNE ÎLE BELLE ET DANGEUREUSE

Chaque année, plusieurs touristes perdent la vie en Islande face à une nature très hostile et des dangers souvent négligés. Soyez donc très prudent lors de votre voyage et prenez la peine de consulter les règles de sécurités présentées lors de votre arrivée.

Jean-Baptiste Chauvin – Photographe

avion abandonné Islande – épave avion Islande – crash avion Islande – cimetière avion Islande – avion abandonné Islande

organisation mariage, préparer son mariage, conseils mariage, www.studioart-photographe.fr